ARBRES ET ARBUSTES DE LA DROME PROVENCALE :

Partagez ce contenu sur Google+ en tant que claude pompom.

L'homme qui plantait des arbres
Du merveilleux Jean Giono . Savourer ce pps qui est d'une très grande richesse
de Jean GIONO 1.pps
Présentation Microsoft Power Point 5.7 MB

 La forêt ,

Forêt silencieuse, aimable solitude,
Que j'aime à parcourir votre ombrage ignoré
Dans vos sombres détours, en rêvant égaré,
J'éprouve un sentiment libre d'inquiétude,
Prestige de mon coeur! je crois voir s'exhaler
Des arbres, des gazons, une douce tristesse:
Cette onde que j'entends murmure avec mollesse,
Et dans le fond des bois semble encor m'appeler.
Oh! que ne puis-je, heureux, passer ma vie entière
Ici, loin des humains! Au bruit de ces ruisseaux,
Sur un tapis de fleurs, sur l'herbe printanière,
Qu'ignoré je sommeille à l'ombre des ormeaux!
Tout parle, tout me plaît sous ces voûtes tranquilles:
Ces genêts, ornements d'un sauvage réduit,
Ce chèvrefeuille atteint d'un vent léger qui fuit,
Balancent tour à tour leurs guirlandes mobiles.
Forêts dans vos abris gardez mes voeux offerts,
A quel amant jamais serez-vous aussi chères?
D'autres vous rediront des amours étrangères;
Moi, de vos charmes seuls j'entretiens vos déserts.

François René de Chateaubriand (1768 - 1848)

En Provence l'arbre est sacré car trop souvent détruit par les incendies , et de plus en plus par les sécheresses succéssives que nous avons depuis plusieurs années . Ce manque d'eau est flagrant . Mes randonnées m'ont appris a connaitre tous les points d'eau  sources et fontaines qui sont des lieux (de repos)  d'approvisionnement de ce liquide indispensable . Des sources qui laissaient échapper ce nectar béni  toute l'année sont aujourd'hui séches dés les premiéres chaleurs de Juin . Ces oasis arrosent beaucoup moins la végétation et bien des arbres dépérissent lentement .

Pour les petit ruisseaux memes constats .  Pour les riviéres plus importantes l'arrosage intense des pelouses des céréales comme le maïs, les remplissages des piscines qui se multiplient  ont vite fait de réduire a néant le debit au détriment de la végétation naturelle .

Notre insouciance egoiste est la cause premiére des résultats désastreux que nous obtenons .

Ne serait-il pas possible de cultiver des céréales qui demandent moin d'eau ?

Ne pourait-on pas obliger a ceux qui ont des piscines de ne pas les vider dés la fin de l'été ?

La vraie écologie débute ici .

Vous comprendrez donc mon amour pour les arbres qui sont eux aussi indispensables a la vie .Et puis en Provence qui pourrait se plaindre du doux ombrage d'un tilleul , d'un acacia ou d'un chéne vert ??

Nous savons tous que les arbres sont les protecteurs de la faune de la flore et des petits arbustes appelés sous bois .

Nous savons tous que les arbustes sont les protecteurs des insectes et qu'ils conservent pour les grands arbres l'humidité nécéssaire pour survivre par période de sécheresse . Dans la nature rien n'est de trop . Un maillon disparait et une espéce animale ou végétale en subit des conséquances plus ou moins graves .Nous avons supprimé des milliers de maillons . Oui mais aussi remarquez  dans quel état nous avons mis notre planéte .

Les forets abritant de moins en moins   d' oiseaux  sont devenues bien tristes .Nos torrents sont devenus stérils . Ici dans le Diois , il y a trente ans , je péchais des ecrevisses et des truites dans les ruisseaux qui ne tarrissaient pas l'été .

Selon une étude publiée dans la revue international "Environmental pollution", 90 % des rivières européennes sont contaminées par une multitude de polluants organiques persistants.

Que nous sommes instruits ! Que notre savoir est utile pour le bien étre de l'homme !  Oui mais c'est bien navrant d'étre certain qu'une seule espéce animale ( la mienne ) s' autodétruit depuis longtemps en détruisant tout autour d'elle .

  CLAUDE

 

L'eau , source de vie
L'eau , source de vie

L'olivier

Les filets sont placés pour la récolte des olives des Baronnies

L'olivier est pour moi l' embléme de la Provence . En plus cet arbre magnifique a son oiseau particulier , la colombe .

Cet arbre peut atteindre 7m de haut et a une durée de vie de 1000 ans .

Je ne siterai pas les mille préparations culinaires a base d 'olives . Son huile en premiére pression est vraiement la meilleure des huiles qui soit .Qui aujourd'hui , n'en met pas dans ses salades ?  En Drome Provençale , le Nyonsais et les Baronnies produisent surement les meilleures olives de la planete ( quel chauvin !! ) .

La médecine prisait ses feuilles pour ses vertus toniques et fébrifuges . Les anciens prisaient son bois pour sa dureté .

Compact, lourd , dur , se polissant a merveille , il est un matériau précieux pour le sculteur et l' ébéniste  . La tournerie a popularisé ses couverts à salade .

Le tilleul

Un  arbre encore bien de chez nous qui nous donne le meilleur  par son ombrage et son parfum  " endormeur " .

Qui n'a jamais savouré dans les allées de tilleuls, le bourdonnement des abeilles qui enchante les petits matins de Juin ?

Buis les Baronnies a d'ailleurs sa confrérie des chevaliers du tilleul , ses insignes et ses cérémonies a promu l'arbre thérapeute aux honneurs de la vigne .Et la production florifére du pays , depuis deux siecles , permet au tilleul de partager le ciel et la prospérité de l'olivier de Nyons .

Cet arbre magnifique a heureusement une durée de vie de 1000 ans et peut atteindre une hauteur de 20 a 35 metres .

Le chêne

Le chêne est comme un monument .Le chêne symbolise à lui tout seul la foule bruissante des arbres . Parfois ,  les hommes aiment à se croire aussi puissant que lui . " fort comme un chêne " nomme les plus robustes .

Il pourrait encore qualifier les plus généreux .Rien de lui qu'il ne leur ait donné . Moissons des glandées , écorces toniques , liége des bouchons , bois des futailles , lames sous nos pas , poutres sur nos tétes . Des humbles pacages aux superbes chateaux .

Le chéne vert

Le chéne vert encore nommé YEUSE, croit trés lentement mais a une grande longévité . Avide de lumiére , craignant le froid , il se contente de sols médiocres , plutot calcaires . Petit , trapu , la ramification abondante  , son feuillage est trés dense . Ses feuilles, luisantes , coriaces ,souvent épineuses , réssemblent a celles du houx .

Sa durée de vie est de 200 à 500 ans Et peut atteindre 5 à 20 métres . Il a un feuillage persistant .

L'amandier

L'amandier ( avec une chanson de Georges Brassens )
l'amandier.pps
Présentation Microsoft Power Point 4.8 MB

En Baronnies l’amandier sera un des premiers arbres à fleurir au milieu des neiges. Il lui faudra alors attendre l’hiver prochain pour libérer ces délicieux fruits secs. 

L'amandier est un arbre fruitier très rustique. Il résiste au sec, aux fortes chaleurs ainsi qu'aux nuits les plus froides. L'amande se récolte en juillet ou à l'automne selon la variété ou le stade de consommation. Son écorce et sa floraison hâtive donnent à cet arbre une valeur ornementale également.

 

Le hêtre

Le hétre commun est , comme le chéne , l'arbre de nos foréts . Ici en Drome Provençale on le trouve principalement en montagne . En futaie , son tronc est impeccablement droit , cylindrique et nu jusqu'a 20 metres de haut . Plus court et branchu s'il est solitaire . Son feuillage trés dense , les entrelacs qu'il qu'il forme avec ses congénéres , ses racines abondantes , son humus acide interdisent un sous bois végétatif . Atteignant les 40 métres , il vit trois siécles , mais certains sujets remarquables dépassent largement cet age . L'écorce , gris clair aux taches blanchatres , reste lisse .

Le pin

Chez nous , nous parlerons surtout du pin sylvestre a fut élancé qui s'éléve jusqu'a 40 metres . La cime , d'abord conique et pointue , abandonne la géométrie pour un port plus lâche . Essence de montagne , il est trés rustique . L' écorce gris brun , profondément crevassée à la base du tronc , s'amincit , rougit et s' exfolie en hauteur . Le feuillage clairsemé est glauque . Les aiguilles , attachées par deux  et vrillées , persistent deux années .

Et le pin d' Autriche qui a été introduit en France en 1834 . Moins haut , le tronc droit , il est plus trapu et porte de grosses branches formant large cime , au feuillage épais , vert sombre . L'écorce gris argenté se fonce jusqu'au noiratre et se crevasse en larges plaques . Les aiguilles longues , trés serrées , sont gainées par 2 , raides et piquantes , et tiennent  4 a 5 ans . Les cones , gros et ovoïdes , luisants, brun clair , aux écussons saillants , murissent  la deuxieme année . le bois et noueux .

Le sapin

Chez nous le sapin des vosges , sapin blanc ou argenté est présent , avec plus ou moins d'importance suivant les secteurs et l' altitude evidemment  .Le peigne illustre la disposition des aiguilles couchées de part et d'autre du rameau . Essence d'ombre , peu difficile quand a la nature des sols  , il exige cependant qu'ils soient frais . Il craint les sécheresses et les fortes gelées .L' écorce argentée , dabord lisse , noircit et crevasse .

Genévrier

Comme un Petit Poucet ,le genévrier séme ses baies dans la choucroute . Cet arbre car il peut atteindre 4 à 10 métres  a une duréede vie de 500 ans . Il est trés rustique, ne craignant pas le froid , il préfére cependant la lumiére et la chaleur . Il peut étre arbuste rampant ou buissonnant . Ces rameaux abondants sont pourvus d'aiguilles piquantes, aplaties , distribuées en volutes par 3 . Les baies noires du genévrier  sont trés appréciées des oiseaux  qui contribuent ainsi à la dissémination des graines .

l'Aubépine

L'aubépine montre un branchage dense abondamment pourvu d'épines . L'arbre , s'il n'est pas taillé peut dépasser  6  métres . Croissant lentement, on lui préte une espérance de vie de un demi-millénaire . Les feuilles , alternes , sont profondément divisées , pointues et brillantes . Blanches ou rosées , les fleurs possédent un seul style . Les cenelles , à maturité d'un rouge vif , contiennent un unique noyau . Les oiseaux se nourissent des fruits de l'aubépine et contribuent ainsi à la dissémination des graines .

Le prunellier

Arbuste épineux , trés ramifié de 1 a 4 metres de haut à plusieurs troncs et couronne dense . Les fleurs apparaissent avant les feuilles , isolées mais  nombreuses sur les rameaux à bois . Elles sont d'un blanc pur , à odeur d'amande de 10 à 15 mm de diamétre . Le fruit est sphérique , dressé , de 10 à 15 mm de diametre , noir bleuté , couvert d'une pruine blanchatre , restant sur l'arbuste en hiver . Chair verte , acide ne se détachant pas du noyau sphérique . Les fruits  riches en vitamines C , ne sont acceptables qu'aprés l'action du gel . On en fait du sirop ou des confitures , des liqueurs ou des eaux de vie  .

Le châtaignier

Bien peu d’arbres ont liés leur destin avec l’homme comme le châtaignier... peut-être l’olivier.
A la fois arbre fruitier et arbre forestier le châtaignier a su être au fil du temps un fidèle compagnon de l’homme lui apportant une nourriture saine et abondante.

D’origine méditerranéene, on découvre ces premières traces à la fin de l’ère tertiaire, il y a environ 8 millions d’années.
A l’époque du mésolithique, l’homme a commencé à utiliser le châtaignier. Mais c’est bien plus tard, vers le sixième siècle avant Jésus-Christ, que naît la culture du châtaignier, appelée la castanéïculture.

Pour un plein écran un clic sur le bas de la photo